Développement durable et responsabilité sociétale des entreprises

S'engager dans le développement durable

« Développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs », le développement durable s'impose progressivement à l'ensemble des acteurs politiques, économiques et sociaux. L'opinion publique, surtout dans les pays développés, est devenue sensible au respect par toute organisation de considérations d'environnement, de santé publique, de sécurité. Tendance de fond renforcée par les scandales économiques, sociaux et financiers (cf. Enron, Worldcom, Vivendi, Parmalat…) survenus ces dernières années et qui ont fait naître une exigence de moralisation de la vie des affaires. Jusqu'à tout récemment, l'évolution est apparue moins marquée en France. Le concept est d'origine anglo-saxonne, et se réclame du volontariat. Or, notre pays s'est traditionnellement inscrit dans une logique réglementaire, avec un fort cadre normatif, qui relève d'une autre philosophie, beaucoup plus formaliste et contraignante. Les codes de bonne conduite ont par exemple du mal à trouver un terreau favorable en France où la tradition est plutôt d'appliquer le règlement. Mais les choses changent. L'ouverture des frontières bouscule nos perceptions et nos modes de fonctionnement. En outre, la caractéristique du développement durable, sans doute l'explication de son succès, est son fondement global et universel, confrontant et intégrant dans une même vision non seulement l'espace et le temps, mais aussi l'ensemble des acteurs et des domaines d'action. Sur une telle problématique, la réglementation nationale ne suffit plus et le droit international reste largement à construire. C'est aux acteurs, en premier lieu les entreprises via le développement du concept de responsabilité sociétale (appliqué au monde des entreprises, le concept de développement durable s'exprime aujourd'hui à travers la notion de responsabilité sociétale d'entreprise - RSE -, qui doit conduire ces dernières à être plus attentives aux préoccupations de l'ensemble de leurs parties prenantes), d'être présents et de peser sur l'élaboration de principes, de pratiques, de systèmes de référence, et de les faire respecter.

Les différentes phases de notre intervention

À partir d'un état des lieux, préciser la stratégie de votre organisation en matière de responsabilité sociétale

  • quels sont les objectifs souhaités ou déjà affichés en matière de responsabilité sociétale dans votre secteur, dans votre région ou chez vos concurrents ?
  • quelles initiatives sont actuellement menées ? Sous quelles formes ?
  • quels sont les acteurs en charge ? Qui sont vos parties prenantes ?
  • quels sont les domaines d'intervention à privilégier ?
  • quelles sont les cibles visées ?

Notre méthode : analyse documentaire et entretiens

  • une étude des documents existants (décisions, déclarations, engagements…),
  • des entretiens au sein de votre organisation (DG, DRH, responsables environnement, communication…) qui permettront d'analyser les actions menées, les insuffisances, les pistes possibles,
  • une analyse benchmarking visant à présenter et analyser les bonnes pratiques engagées dans des structures similaires et chez vos concurrents.

Nos apports

Un rapport final qui établira un "état des lieux" des actions déjà conduites et qui formulera des pistes d'intervention visant à :

  • analyser les risques et opportunités en vue de bien croiser la rentabilité économique avec de bonnes pratiques sociales et environnementales,
  • coordonner les rôles des différents acteurs et les actions à entreprendre dans un souci d'optimisation et de clarification,
  • proposer une stratégie, afin de vous donner un avantage compétitif,
  • valoriser ce thème auprès de l'ensemble des acteurs et partenaires de votre organisation…

Et si vous décidez d'aller plus loin… un appui

  • à la mise en place d'une véritable organisation interne orientée RSE,
  • à l'intégration des éléments forts de la RSE dans votre stratégie de communication,
  • à la rédaction de vos documents annuels (bilan social et environnemental, dans une optique RSE), afin de vous conformer aux obligations de la loi NRE et d'afficher votre implication sur ce thème (Loi sur les Nouvelles Régulations Économiques du 15 mai 2001 qui vise directement la gestion de l'entreprise en demandant aux sociétés cotées d'indiquer, dans leur rapport annuel, "la manière dont elles prennent en compte les conséquences environnementales et sociales de leur activité"),
  • à vous préparer au mieux à la perspective inévitable à terme d'une notation sociale par les agences de rating spécialisées.

Parmi nos références

Compagnie Nationale du Rhône

État des lieux des pratiques de la CNR (dont Suez, à travers Electrabel, est l'actionnaire de référence) en matière de développement durable, propositions et mise en œuvre d'actions. Cette mission, qui comporte des liens étroits avec l'action des collectivités territoriales et associations riveraines du Rhône, a pour objectif d'aider la CNR à devenir un acteur de référence en matière de développement durable avec la mise en place d'une communication adaptée et d'une parfaite lisibilité de son activité.

Fédération Bancaire Française et Fédération Française des Sociétés d'Assurances

Les principes du développement durable appliqués au secteur financier. État des lieux des pratiques et des domaines d'application, à partir d'une analyse des entreprises du secteur, françaises, mais également anglaises, allemandes et suisses (élaboration d'un rapport de l'ordre de 400 pages). Élaboration d'un CD-ROM de sensibilisation destiné à l'ensemble des adhérents.

Banques Populaires

Étude pour le compte de l'Observatoire social sur le thème de la responsabilité sociétale : sensibilisation à la problématique, recherche des bonnes pratiques à l'intérieur des banques populaires, analyse de cas d'entreprises des secteurs industriel et des services.

PME

Appui méthodologique à l'équipe interne du MEDEF chargée de la sensibilisation des PME au développement durable à travers l'application des principes directeurs de l'OCDE par les PME.

Jean Planet Conseil :

  • a souscrit dès janvier 2003 aux dix principes du Global Compact (Pacte Mondial) de l'ONU,
  • a publié en novembre 2004 aux Éditions de la performance un ouvrage intitulé « Développement durable : dynamiser l'action publique », basé sur la présentation de bonnes pratiques de l'État, d'entreprises publiques et de Collectivités territoriales. La préface de l'ouvrage a été rédigée par Louis Schweitzer.