Octobre 1999 - Numéro 7

La formation et nous

Jean Planet

La question nous est fréquemment posée. JP Conseil "fait-il de la formation" ? Réponse, oui, clairement oui. JP Conseil se considère comme un acteur pleinement impliqué dans l'activité de formation. Entendons nous bien : dans nos domaines d'expertise, auprès de certains acteurs et dans un contexte de conduite du changement.

Bref, toute formation est pour nous action, et ne peut être déconnectée d'une démarche qui va faire intervenir, successivement, des étapes de sensibilisation, de réflexion -individuelle et collective-, de définition d'objectifs et de moyens, d'implication dans la mise en œuvre puis d'évaluation du chemin parcouru.

La formation est alors toujours présente : apprendre à s'interroger sur ses propres comportements et modes de fonctionnement ; à s'ouvrir sur son environnement, ses évolutions et les réponses apportées par les autres, partenaires et concurrents ; à travailler en équipe, à écouter, motiver et valoriser autrui ; et bien entendu acquérir la maîtrise d'outils et de méthodes permettant d'apprécier, objectivement, les résultats obtenus.

Ce n'est donc pas l'enrichissement des connaissances, ni même l'élargissement des compétences qui nous mobilisent en priorité. C'est d'abord leur mise en œuvre opérationnelle par des acteurs dont nous pensons pouvoir optimiser le rôle par un accompagnement adéquat.

D'où notre conception résolument globale et utilitariste de la formation. Construire un programme de formation aux Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication pour les Délégués régionaux du CNRS passe nécessairement par une analyse préalable, avec les intéressés, de leurs tâches, de leur positionnement au sein du CNRS et dans leur réseau relationnel externe (universités, autres organismes de recherche, entreprises, administrations nationales et territoriales…), pour déterminer les impacts actuels et prévisibles de l'internet sur leur fonction et définir alors les besoins de formation à satisfaire.

Même philosophie pour les trois séminaires organisés avec ENA Formation au profit de cadres du secteur public sur "Etre cadre aujourd'hui, évolution des rôles et des comportements", "La gestion des connaissances au service de la performance" et " les 35 heures dans la Fonction publique". Ce sont sur des thèmes opérationnels et à partir d'opérations vécues que le dialogue s'instaure avec des "stagiaires" qui viennent chercher à la fois un élargissement de leur réflexion et des réponses précises pour mener à bien, sur leur terrain, une action de changement programmée ou déjà lancée.

Enfin, c'est bien une pure logique de formation / action qui nous guide dans nos missions d'aménagement réduction du temps du travail, pour la sensibilisation puis l'accompagnement de cadres dont l'implication dans la mise en œuvre constitue une condition du succès. Les modalités de formation sont diverses, du séminaire au coaching individuel en passant par le groupe de travail. Analyse des besoins, apport de connaissances ou d'expertise, changements comportementaux… la qualité des ingrédients et leur pertinence vis à vis des problèmes posés sont jugés de façon quasi instantanée, à l'aune des difficultés non surmontées et des progrès réalisés.

Très risqué, certes, pour des formateurs qui n'auraient pas une maîtrise affirmée du sujet… Mais quelle satisfaction, partagée avec les "formés", de constater les résultats obtenus par l'association du discours pédagogique et des pratiques de terrain.