Mai 2002 - Numéro 10

Bilan

Jean Planet

La période, semble-t-il, prête aux bilans. JP Conseil se livre volontiers à l’exercice.

Premier principe, faire son mea culpa. Disons-le crûment, nous sommes les premiers horrifiés par le long silence qui s’achève seulement avec la présente lettre. 18 mois sans Planet’s news, sans message à nos lecteurs fidèles, sans l’information que nous vous devons, à vous, clients, partenaires et amis. Impardonnable, d’autant que nous n’avons pas d’excuse, sauf peut-être ce qui suit.

Deuxième principe, affirmer comme tout "bon" cabinet conseil -surtout les gros, mais pourquoi ne pas jouer de temps en temps dans la cour des grands- que notre activité est florissante, que nous sommes débordés, que notre présence réclamée au quotidien et notre réflexion prospective sur les grandes problématiques de demain nous accaparent en permanence.

Cela étant, il y a du vrai : 2001, confirmant une fin d’année 2000 très prometteuse, a sérieusement enrichi la liste de nos clients. Autorité de Régulation des Télécoms, région Aquitaine, Société d’entraide des membres de la Légion d’Honneur, département de l’Eure, communauté de communes de Compiègne, ville de Noyon, Fonds d’Action Sociale pour les travailleurs migrants, préfecture de la Haute-Vienne… ont rejoint quelques uns de nos fidèles comme les Banques Populaires, l’Institut Français du Pétrole, PRO-BTP, le département de la Haute-Vienne… qui ont poursuivi l’an dernier une collaboration entamée il y a trois ans.

Tous, et c’est notre grande fierté, ont déclaré leur satisfaction, plusieurs envisagent ou ont déjà décidé de nous associer à nouveau à leur développement social et organisationnel. Nous avons donc privilégié, c’est vrai, la réactivité et l’appui opérationnel à l’animation du réseau JP Conseil. Nous serons désormais présents, promis-juré, sur les deux terrains.

Troisième principe : principe de réalité. Il nous faut reconnaître qu’après l’époque "bénie", pour les cabinets conseil, de l’ARTT et des 35 heures, 2002 marque un sérieux retour à la concurrence. Y compris avec les "gros", que nous retrouvons de plus en plus sur des missions auxquelles leur taille -et leur structure de coûts- ne les prédisposent guère…

Il nous faudra donc toujours plus de professionnalisme, de disponibilité, de rigueur, d’expertise, d’implication au service de nos clients. Pas de problème, ces exigences -les vôtres- figurent au cœur de notre système de valeurs.

Mais il nous faudra aussi votre appui, c’est-à-dire, lorsque le service rendu "le vaut bien", des signes de reconnaissance (pas au sens de gratitude, bien sûr, encore moins d’une quelconque obligation, mais tout simplement de réalité de notre apport).

Pas pour nous, merci, nous percevons ces signes au quotidien dans la qualité de nos relations-clients. Mais si l’occasion s’en présente, si des collègues sont en recherche, sur des problématiques sociales et organisationnelles, dans nos champs d’expertise, pour des de-mandes résolues à dépasser le simple discours… alors, merci de penser à nous.

Le réseau JP Conseil est notre meilleure garantie, de développement et de respect de nos valeurs professionnelles et humaines. C’est grâce à lui que nous pouvons aujourd’hui vous adresser, enfin, cette lettre n°10 et améliorer significativement, par notre nouveau site web, la qualité de notre communication.

Un bilan fort honorable, donc, grâce à vous tous qui nous faîtes confiance. Il incite l’équipe, en dépit d’un environnement difficile, à vivre 2002 avec une énergie et une motivation tou-jours aussi fortes. Après tout, quelques succès récents sont là pour justifier notre optimisme.